COMPTE RENDU DE LA VISITE DE TROIS THÉÂTRES DE VERDURE  DANS L’OISE

PREMIÈRE ÉTAPE : POTAGER DES PRINCES

Le Réseau Européen des Théâtres de Verdure (Resthever) a été créé en 2010. Il est dédié à la sauvegarde, à la promotion et à l’animation des théâtres de verdure, lieux uniques, mêlant art de la scène et du paysage. Le Resthever vise à mettre en relation tous  ceux que  les théâtres de verdure intéressent, amateurs de jardins, de spectacles dans la nature, artistes.

 

C’est dans ce cadre que le Resthever a proposé à ses adhérents et à ceux de l’Association des Parcs et Jardins de l’Oise, la visite de trois théâtres de verdure situés dans ce département situé au nord de Paris

 

C’est le Potager des Princes  que notre  groupe de 20 personnes, réuni par les présidentes des deux associations ,  Nathalie Deguen pour le Resthever et Corine Pinet  pour l’APJO,  a découvert en premier ce matin du 4 octobre 2020.

Yves Bienaimé, propriétaire des lieux et amoureux passionné de son jardin a conduit cette belle visite. Situé à Chantilly, à 60 kms au nord de Paris, à l’écart du Château et de ses célèbres écuries, le Potager des Princes a été  acquis et créé par l’actuel propriétaire (fondateur en 1982 du musée du cheval de Chantilly) sur une ancienne partie du parc du Château. Ce parc de trois hectares était au 17èmesiècle la Faisanderie du Grand Condé qui fit appel aux jardiniers de Louis XIV : Le Nôtre en dessina les terrasses et La Quintinie créa le potager.

 

La Faisanderie devient un Pavillon romain en 1773, puis est vendue comme Bien national  à la Révolution. Le parc est ensuite transformé en jardin romantique au 19ème siècle, plusieurs pièces d’eau y sont créées. Au 20ème  siècle le parc tombe progressivement dans l’oubli. Il est abandonné jusqu’à ce qu’un projet de construction de cinquante-huit maisons mobilise les habitants et suscite le rachat par Y. Bienaimé en 2000 qui en dirige la réhabilitation dans l’esprit des 17ème et 18ème siècles.

 

Aujourd’hui, c’est un « Jardin remarquable » qui a retrouvé tout son lustre. Comme aux  17ème et 18ème siècles, on y trouve terrasses, jet d’eau, cascades, bosquets recouverts de treillages, topiaires, potager…. Un parc animalier est venu compléter l’ensemble pour la plus grande joie des familles. La  pédagogie  est présente partout, avec  de nombreux panneaux d’information ludiques et poétiques. 

 

 

Le point d’orgue de la visite fut le théâtre de verdure et son extraordinaire fond de scène : une splendide pièce d’eau qui donne à chaque spectacle une dimension onirique. C’est pour nombre de comédiens, et sans doute de spectateurs, un des plus séduisants théâtres romantiques.  Notre groupe de visiteurs charmés  ne le démentira pas !

DEUXIÈME ÉTAPE :  COMMANDERIE DE NEUILLY- SOUS- CLERMONT

La découverte du théâtre de verdure de l’ancienne Commanderie de Neuilly- sous- Clermont fut notre seconde étape de la journée. Très aimablement accueillis par les propriétaires, Philippe et Antoinette Romain, nous avons remonté le temps, la Commanderie ayant été fondée par les Templiers durant la deuxième moitié du 12ème siècle.

Ruinée par les guerres, reconstruite aux 14ème et 15ème siècles,  vendue comme Bien national pendant la Révolution, la Commanderie conserve aujourd’hui un bâtiment doté d’une belle façade Renaissance et une chapelle gothique.

 

Le jardin a été créé en 1962 par la tante des actuels propriétaires dans un esprit classique et présente de beaux topiaires d’ifs, de buis et de charmes – labyrinthe, chambre de verdure…-et tilleuls taillés.  

 Au détour de l’allée, voilà le ravissant  petit théâtre de verdure : loge impériale, fosse, scène, coulisses, pendillons, tout y est, y compris l’acoustique, magnifiquement testée par un membre du groupe, qui, l’espace d’un instant, a fait  résonner  le lieu aux accents  d’une fable de  Jean de la Fontaine…. Le labyrinthe, tout en charmilles parfaitement taillées, eut également un beau succès.

 

 Que de surprises dans ce beau jardin !  Nous y avons pris un déjeuner tiré du sac sous un auvent formé de  voûtes gothiques avant de prendre congé.

TROISIÈME ÉTAPE : PRIEURÉ DE SAINT-PIERRE

La troisième et dernière étape de notre visite nous a conduits en forêt de Compiègne, près du bourg de Vieux-Moulin,

au Prieuré de Saint-Pierre en Chastres. Perché à 130m au sommet du Mont Saint Pierre, le Prieuré est aujourd’hui un superbe écrin pour les concerts organisés par le Festival des Forêts.

 

Il fut construit au IXème siècle par des moines Bénédictins. Sur décision de Philippe Le Bel, les moines Célestins s’y installent en 1308 et y prospèrent jusqu’à la suppression de leur ordre au 18ème siècle. Le Prieuré est alors abandonné et se transforme en carrière de pierres.

 

Devenu propriété au 20ème siècle de l’Office National des Forêts, il est acquis en 2019 par l’Agglomération de la Région de Compiègne. Plusieurs études paysagères sont réalisées et un projet voit le jour : créer sur le site de l’église de l’ancien Prieuré un théâtre de verdure. La conception de celui-ci est confiée au Festival des Forêts, un important festival de musique classique. Les ruines du Prieuré sont « remises à neuf » et le Festival des Forêts peut y organiser dès 2018 des concerts dans un cadre exceptionnel, en attendant l’aménagement complet. Un théâtre sylvestre  est né !


VISITES DE TROIS THÉÂTRES DE VERDURE DANS L'OISE